Menu Me rappeler Devis gratuit Entreprise

Portail ou portillon : Quelle bonne solution selon sa configuration ?

Portail ou portillon : Un choix parfois difficile

Lorsqu’il s’agit de clôturer l’accès d’une habitation ou délimiter un terrain, de nombreuses options s’offrent à vous. Parmi celles-ci, l’installation d’un portail s’avère être une solution esthétique et sécuritaire à condition que la configuration de votre propriété le permette. Selon vos besoins, vous pouvez l’assortir avec un portillon pour faciliter le passage piéton. Ces dispositifs peuvent être installés séparément, encore faut-il connaître leurs particularités pour faire le bon choix.

Différences entre portail et portillon

La première différence entre le portail et le portillon réside au niveau de leur taille. En effet, le premier est plus large que le second, et constitue l’accès principal d’une propriété ou d’un terrain. Quant au second, il s’agit d’une ouverture classique dotée d’un seul vantail pour le passage piéton.

Ces deux éléments se distinguent également par leur utilisation :

  • Le portail est dédié principalement au passage de voitures. Il permet de préserver l’intimité d’un terrain ou d’une propriété.
  • Le portillon est conçu pour le passage piéton. Il peut être posé sur un terrain pour prévenir les intrusions.

Installer un portail : ce qu’il faut retenir

Il existe différents types de portails que l’on peut classer en deux grandes catégories : le portail battant et le modèle coulissant. Pour des raisons de confort et de commodité, ces derniers peuvent être automatisés et équipés d’accessoires domotiques. Ils sont disponibles en plusieurs modèles :

  • Type de remplissage : ajouré, semi-ajouré, plein ;
  • Formes : coupe droite, biaisée ou en V, coupe bombée ou incurvée, chapeau de gendarme ;
  • Matériaux : alu, PVC, composite.

Dans quel cas opter pour un portail coulissant ?

Pratique et peu encombrant, le portail coulissant dispose d’une ouverture à un ou deux vantaux. Son installation nécessite un espace suffisant sur un côté pour assurer un dégagement latéral.

Les plus :

  • Moins encombrant ;
  • Idéal pour un terrain avec peu de profondeur ou en pente ;
  • Peut être sur-mesure.

Les moins :

  • Plus onéreux qu’un portail battant ;
  • Installation complexe.

Pourquoi installer un portail battant ?

Composé de deux vantaux, le portail battant offre une ouverture à 90° ou 180°, soit à l’intérieur d’une cour, soit à l’extérieur de la propriété.

Les plus :

  • Simple et esthétique ;
  • Économique : moins cher qu’un portail coulissant.

Les moins :

  • Encombrant : nécessite un dégagement extérieur ou intérieur ;
  • N’est pas adapté aux entrées en pente.

Installer un portillon : une bonne ou mauvaise idée ?

Généralement installé à côté du portail, le portillon se présente comme une solution intéressante si vous ne souhaitez pas « ouvrir en grand » lorsque vous sortez sans voiture. Vous pouvez choisir un portillon à ouverture battante ou à un vantail avec les options suivantes :

  • Occultation : totale, partielle, non occultant ;
  • Formes : droit, bombé, chapeau de gendarme ;
  • Matériaux : bois, alu, PVC/alu, composite, grillage.

Les points forts d’un portillon :

  • Facile à ouvrir et moins fatigant ;
  • Apporte un aspect esthétique à la clôture ;
  • Assure la sécurité d’une propriété…
  • Facilite le passage des piétons ;
  • Ouverture à distance possible.

Les points faibles :

  • Varient selon le matériau choisi ;
  • Accès piéton uniquement : 1 à 2 m de large.

Portail ou portillon : le verdict

Le portillon doit être assorti au portail, mais il peut être installé seul selon vos besoins d’utilisation. Dans ce dernier cas, vous devez le choisir selon la configuration de votre propriété en tenant compte de l’aspect sécuritaire, ergonomique et esthétique.

Que vous optiez pour un portail ou un portillon, vous pouvez le compléter avec un autre type d’installation tel qu’une clôture ou un grillage. Ces dispositifs ont plusieurs fonctions, sachant qu’ils permettent avant tout de délimiter votre propriété et prévenir contre les effractions.